Historique

C'est en 1954 que les frères Larçon, Jules et Gilbert, se lancent dans l'élevage de cochons en prenant l'exploitation de la petite porcherie attenante à la fromagerie du Balmay où leur père apporte quotidiennement le lait de sa ferme.

Le petit lait, issu de la fabrication du fromage, représente alors la nourriture de base pour les cochons qui en sont très friands, en complément d'une alimentation fabriquée sur place, à base de céréales et produits du sol.

Les porcelets proviennent des marchés locaux, et les porcs sont vendus à plus de 120 kilos à des charcutiers régionaux pour être transformés.

Les années passant, d'autres sites d'élevage sont aménagés, et notamment, une maternité dont la vocation sera d'assurer l'approvisionnement local en porcelets de qualité alors que s'éteignent progressivement les marchés locaux.

L’alimentation, toujours à base de céréales, est élaborée dans une installation nouvelle répondant aux attentes réglementaires et à l'évolution des normes sur la sécurité alimentaire.
Durant tout ce temps, la physionomie du marché du cochon change, au fil des années, l'organisation, et la restructuration des métiers de transformation et de distribution des viandes établissent des rapports commerciaux nouveaux, reléguant l'éleveur au rang de simple fournisseur de matière première, qui, bien loin du consommateur, n’est qu’un maillon fragile et peu connu d'une filière en proie aux règles d'un marché devenu international.

De toute évidence il devient nécessaire d’aller jusqu'au bout de la chaine en proposant directement aux consommateurs des produits finis de qualité, d'origine locale.

C’est pourquoi en 2008, un atelier de découpe et fabrication artisanale voit le jour ainsi qu’un magasin de vente au détail dans le village du Balmay.

Pour mieux vous servir encore, un second magasin ouvre ses portes en 2011 sur la commune de DORTAN</p